FondKoa
FondKoa LunesLuthier FondKoa
FondKoa Dominique LunesLuthier Chevalier FondKoa
FondKoa manchemenus FondKoa
FondKoa LunesLuthier FondKoa
manchemenus item6 manchemenus
FondKoa
manchemenus
manchemenus DominiqueChevalierluthier FondKoa
manchemenus item9 manchemenus
manchemenus
manchemenus item12 manchemenus
manchemenus
manchemenus item15 manchemenus
manchemenus
manchemenus item18 manchemenus
manchemenus
manchemenus item21 manchemenus
manchemenus
manchemenus item24 manchemenus
manchemenus
manchemenus item27 manchemenus
manchemenus
manchemenus item30 manchemenus
manchemenus
manchemenus item33 manchemenus
manchemenus
manchemenus logomaitreartisan manchemenus
manchemenus
Courbeguitare

À l’âge de 18 ans, Dominique Chevalier construit sa première guitare en compagnie d’un cousin et d’un copain de fac. Nous sommes à la fin des années 60, en plein renouveau des musiques traditionnelles, dites “Folk” outre atlantique.

D’abord musicien, il enseigne la guitare dans des écoles de musique. Pendant vingt ans il travaille comme accordeur réparateur dans un magasin de piano. Cette double expérience lui confère une réelle compréhension de la quête et des attentes des artistes et interprètes, avec qui il peut ainsi nouer un dialogue fructueux.
En parallèle, il poursuit sa formation dans la fabrication de guitares, de dulcimers et d’épinettes des Vosges.

Plus attiré par le soleil que par les pluies de sa Normandie natale, il trouve une place en Lozère chez Denis Siorat, facteur de vielle à roue. Pendant 3 ans, il s’initie à la fabrication, à la réparation et aux mystères que recèle cet instrument.

C’est en 1998 qu’il s’installe dans le Gard. Il ouvre son atelier dans le village de Caveirac où il élabore des guitares classiques et flamenca, des guitares folks, des ukulélés et autres cordophones.

Les premiers ukulélés vendus en 1999 par une boutique Parisienne, vont faire sa réputation dans le milieu des "ukulélistes", par l’excellence de leur facture et de leur sonorité.


profilUkulele

Luthier